Le Feng Shui : Les concepts clés

Historique et origines

Le Feng Shui, qui signifie littéralement “vent” (Feng) et “eau” (Shui) en chinois, est un art ancestral chinois qui vise à harmoniser l’énergie vitale (Qi) dans les environnements construits et naturels. Cette pratique repose sur la croyance que l’aménagement et la disposition des espaces peuvent influencer la santé, la prospérité et le bien-être des individus qui y résident ou y travaillent.

Les origines du Feng Shui remontent à plus de 3 000 ans, à l’époque de la Chine ancienne. Il puise ses racines dans diverses disciplines et courants de pensée, tels que la philosophie taoïste, la cosmologie chinoise, et les connaissances géomantiques. Les premières traces écrites du Feng Shui se trouvent dans le “Zhou Li” (Rites des Zhou), un ouvrage classique qui décrit les pratiques sociales et les rites de la dynastie Zhou (environ 1046-256 av. J.-C.).

À l’origine, le Feng Shui était étroitement lié à l’agriculture et à l’urbanisme. Les premiers praticiens utilisaient leurs connaissances pour choisir des sites favorables à la construction de villages, de temples, et de tombes, ainsi que pour déterminer les meilleures orientations des bâtiments et des champs cultivés. Ces choix étaient guidés par l’observation des formes naturelles du paysage, des cours d’eau, et des reliefs, ainsi que par l’étude des courants énergétiques invisibles qui circulent dans l’environnement.

Au fil des siècles, le Feng Shui a évolué et s’est adapté aux changements culturels, sociaux et technologiques. Il a été intégré aux pratiques de construction et de décoration des différentes dynasties chinoises, et a influencé l’architecture et l’urbanisme dans d’autres régions d’Asie, telles que la Corée, le Japon et le Vietnam.

En Occident, l’intérêt pour le Feng Shui a commencé à se développer au début du 20e siècle, grâce aux échanges culturels et aux études d’orientalistes. Depuis les années 1990, la popularité du Feng Shui a connu une croissance rapide, en partie grâce à la mondialisation et à l’engouement pour les pratiques de bien-être et de développement personnel. Aujourd’hui, le Feng Shui est utilisé à travers le monde pour améliorer la qualité de vie et favoriser l’épanouissement dans les domaines résidentiel, professionnel et public.

Objectifs et bienfaits

Le Feng Shui est une pratique holistique qui vise à créer des environnements harmonieux et équilibrés pour favoriser le bien-être et la prospérité des personnes qui y vivent ou y travaillent. Les objectifs et les bienfaits du Feng Shui peuvent être regroupés en plusieurs catégories, qui reflètent les différentes facettes de la vie humaine.

Santé et vitalité : Un des objectifs principaux du Feng Shui est de promouvoir la santé physique et mentale des occupants d’un espace. En équilibrant les énergies et en favorisant un flux de Qi positif, le Feng Shui peut contribuer à réduire le stress, améliorer la qualité du sommeil, renforcer le système immunitaire et augmenter l’énergie vitale des individus.

Relations et harmonie familiale : Le Feng Shui est également utilisé pour favoriser des relations harmonieuses entre les membres d’une famille ou les occupants d’un espace commun. En optimisant les espaces de vie et en prenant en compte les besoins de chacun, le Feng Shui peut contribuer à réduire les tensions, faciliter la communication et renforcer les liens affectifs.

Prospérité et réussite professionnelle : Le Feng Shui est souvent employé pour attirer l’abondance et la prospérité dans les domaines financiers et professionnels. En agençant les espaces de travail et les commerces de manière à stimuler l’énergie positive, le Feng Shui peut aider à attirer de nouvelles opportunités, favoriser la créativité, augmenter la productivité et améliorer les relations professionnelles.

Épanouissement personnel et croissance spirituelle : Le Feng Shui peut également être utilisé comme un outil de développement personnel et de croissance spirituelle. En harmonisant l’énergie de l’environnement, les individus peuvent se sentir plus en phase avec eux-mêmes et avec l’univers, ce qui peut les aider à prendre des décisions éclairées, à réaliser leurs aspirations et à vivre une vie plus équilibrée et sereine.

Protection et sécurité : Enfin, le Feng Shui vise à protéger les occupants d’un espace des énergies négatives et des influences extérieures indésirables. En neutralisant les sources de Qi négatif et en renforçant les défenses énergétiques, le Feng Shui peut contribuer à créer un environnement sûr, paisible et propice au bien-être.

Le Qi (énergie vitale)

Le Qi (prononcé “chi”) est un concept central dans le Feng Shui, ainsi que dans la culture et la philosophie chinoises en général. Il représente l’énergie vitale qui circule dans l’univers, les êtres vivants et les environnements construits. Le Qi est souvent comparé à l’air ou au souffle, car il est invisible, omniprésent et essentiel à la vie.

Dans le Feng Shui, le Qi est considéré comme la force motrice qui relie et anime tous les éléments de l’environnement. Il peut être positif (Sheng Qi) ou négatif (Sha Qi), selon son impact sur les individus et les espaces. Le but du Feng Shui est d’harmoniser et d’équilibrer le Qi dans les environnements, afin de favoriser la santé, la prospérité et le bien-être des occupants.

qi

Le Qi circule de différentes manières dans l’environnement, en suivant des trajectoires spécifiques appelées “veines du dragon” ou “canaux de Qi”. Le flux de Qi peut être influencé par plusieurs facteurs, tels que les formes du paysage, les cours d’eau, les routes, les bâtiments et les objets. Les praticiens du Feng Shui analysent ces facteurs pour déterminer la qualité et la circulation du Qi dans un espace, et proposent des ajustements pour optimiser son flux.

Il est important de noter que le Qi est en constante évolution et qu’il est influencé par les cycles naturels (saisons, phases de la lune, etc.) ainsi que par les changements dans l’environnement construit. C’est pourquoi le Feng Shui est une pratique dynamique qui nécessite une attention régulière et des ajustements pour maintenir l’équilibre et l’harmonie énergétique.

Le Yin et le Yang

Le Yin et le Yang sont des concepts fondamentaux dans la philosophie chinoise et le Feng Shui, représentant les deux forces opposées et complémentaires qui régissent l’univers. Le Yin est associé à la féminité, la passivité, la réceptivité, l’obscurité et la froideur, tandis que le Yang est associé à la masculinité, l’activité, la créativité, la lumière et la chaleur. Ensemble, ils symbolisent l’équilibre et l’harmonie entre les différents aspects de la vie et de la nature.

Dans le Feng Shui, le Yin et le Yang sont utilisés pour décrire et évaluer l’énergie (Qi) des environnements et des espaces. Les espaces Yin sont généralement calmes, sombres, frais et propices à la détente et au repos, tandis que les espaces Yang sont lumineux, chauds, animés et stimulants. Le Feng Shui vise à équilibrer le Yin et le Yang dans les environnements, afin de créer des espaces harmonieux et adaptés aux besoins des occupants.

Pour équilibrer le Yin et le Yang, les praticiens du Feng Shui prennent en compte plusieurs facteurs, tels que :

La lumière : La lumière naturelle et artificielle influence l’énergie Yin et Yang d’un espace. Une lumière douce et tamisée crée une ambiance Yin, tandis qu’une lumière vive et directe crée une ambiance Yang.

Les couleurs : Les couleurs ont également un impact sur l’énergie Yin et Yang. Les couleurs sombres et froides, comme le bleu et le vert, sont associées au Yin, tandis que les couleurs claires et chaudes, comme le rouge et l’orange, sont associées au Yang.

Les matériaux : Les matériaux utilisés dans la décoration et l’aménagement d’un espace peuvent influencer l’énergie Yin et Yang. Les matériaux lourds, tels que le bois et la pierre, sont plus Yin, tandis que les matériaux légers, tels que le métal et le verre, sont plus Yang.

Les formes : Les formes et les motifs des objets et des meubles peuvent également affecter l’énergie Yin et Yang. Les formes arrondies et douces sont plus Yin, tandis que les formes angulaires et pointues sont plus Yang.

Les cinq éléments

Les cinq éléments, également appelés les “cinq phases” (Wu Xing) en chinois, sont un autre concept central du Feng Shui et de la philosophie chinoise. Les cinq éléments sont le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau. Ils représentent les différentes manifestations de l’énergie (Qi) dans la nature et sont utilisés pour décrire les interactions et les relations entre les phénomènes naturels et les objets.

Dans le Feng Shui, les cinq éléments sont employés pour équilibrer et harmoniser l’énergie d’un espace, en tenant compte des caractéristiques et des besoins des occupants. Chaque élément est associé à des qualités spécifiques, des couleurs, des formes et des matériaux, qui peuvent être utilisés pour renforcer ou atténuer l’énergie d’un espace.

Voici un aperçu des cinq éléments et de leurs associations :

Bois : Le Bois symbolise la croissance, la vitalité et la créativité. Il est associé aux couleurs vertes et aux formes verticales et colonnaires. Les matériaux naturels, tels que le bois et les plantes, sont également liés à cet élément.

Feu : Le Feu représente la passion, l’énergie et la transformation. Il est associé aux couleurs rouges et oranges, ainsi qu’aux formes triangulaires et pointues. Les sources de lumière, de chaleur et les objets évoquant le feu, tels que les bougies et les cheminées, sont liés à cet élément.

Terre : La Terre symbolise la stabilité, la sécurité et la nourriture. Elle est associée aux couleurs jaunes et brunes, ainsi qu’aux formes carrées et plates. Les matériaux tels que la terre cuite, la céramique et les objets en pierre sont également liés à cet élément.

Métal : Le Métal représente la clarté, la précision et la structure. Il est associé aux couleurs grises et blanches, ainsi qu’aux formes circulaires et arrondies. Les matériaux tels que le métal, le verre et les objets en acier inoxydable sont liés à cet élément.

Eau : L’Eau symbolise la fluidité, la communication et les émotions. Elle est associée aux couleurs bleues et noires, ainsi qu’aux formes ondulées et irrégulières. Les objets et les matériaux tels que les miroirs, les fontaines et les aquariums sont également liés à cet élément.

Dans le Feng Shui, les cinq éléments interagissent selon un cycle de production (où un élément nourrit un autre) et un cycle de contrôle (où un élément contrôle ou limite un autre). Les praticiens du Feng Shui utilisent ces cycles pour créer un équilibre harmonieux entre les éléments dans un espace, en fonction des besoins et des préférences des occupants.

Les 5 éléments sont aussi un des piliers de la médecine énergétique traditionnelle chinoise, je vous invite à en complément de cet article à :

regarder notre vidéo à ce sujet : https://www.youtube.com/watch?v=r1DFh24RqJk
– lire l’article sur les 5 éléments en MTC : https://www.energie-ciel-terre.fr/les-5-elements-en-mtc/

Le cycle d'engendrement
Le cycle de contrôle

Les huit trigrammes

Les huit trigrammes, ou “Bagua” en chinois, sont un ensemble de symboles utilisés dans le Feng Shui, ainsi que dans d’autres disciplines de la philosophie chinoise, comme le Yi Jing (Livre des mutations). Chaque trigramme est composé de trois lignes, soit continues (représentant le Yang) ou brisées (représentant le Yin), qui symbolisent différentes combinaisons d’énergies Yin et Yang. Les huit trigrammes sont associés à divers aspects de la vie et de la nature et sont utilisés pour analyser et harmoniser l’énergie d’un espace.

Voici les huit trigrammes et leurs associations :

  • Qian (乾) : Ciel, créativité, masculinité, dirigeant, père
  • Dui (兌) : Lac, communication, échange, joie, fille cadette
  • Li (離) : Feu, passion, illumination, attachement, fille aînée
  • Zhen (震) : Tonnerre, mouvement, action, éveil, fils aîné
  • Xun (巽) : Vent, douceur, pénétration, souplesse, fille du milieu
  • Kan (坎) : Eau, abîme, danger, incertitude, fils du milieu
  • Gen (艮) : Montagne, immobilité, stabilité, méditation, fils cadet
  • Kun (坤) : Terre, réceptivité, féminité, soutien, mère

Dans le Feng Shui, les huit trigrammes sont souvent utilisés pour créer le “Bagua octogonal” ou “Bagua carré”, qui est un diagramme représentant les huit directions cardinales et leurs associations énergétiques. Le Bagua est utilisé comme un outil d’analyse pour évaluer l’énergie d’un espace et déterminer les zones qui nécessitent des ajustements ou des améliorations.

 

Pour appliquer le Bagua dans le Feng Shui, les praticiens placent généralement le diagramme sur le plan d’un espace (maison, bureau, etc.) en alignant la partie inférieure du Bagua avec l’entrée principale. Ensuite, ils évaluent l’énergie des différentes zones du Bagua, en tenant compte des trigrammes et de leurs associations, et proposent des ajustements pour harmoniser l’énergie de l’espace.

 

Les huit trigrammes peuvent également être utilisés pour analyser les caractéristiques et les besoins énergétiques des occupants d’un espace, en fonction de leur date de naissance, de leur sexe et de leur position sociale. Cette approche, appelée “Feng Shui des huit mansions” ou “Feng Shui des huit demeures”, aide les praticiens à personnaliser les ajustements du Feng Shui en fonction des besoins spécifiques de chaque individu.

Sébastien MORRA 

Formateur

  • REIKI RKL,
  • magnétisme,
  • médecine de l’habitât.
formation geobiologie

Nos formations en géobiologie

Intéressé par nos formation en médecine de l'habitat avec Michel et Sébastien ? Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Inscrivez-vous gratuitement pour être tenu au courant des nouveaux articles et des évènements publiés sur notre site.

RECEVEZ EN CADEAU UN COURS de 40 pages sur les bases du clair ressenti et de la géobiologie en vous inscrivant à notre newsletter.