Qu’est que la géobiologie ?

La géobiologie est l’étude des influences de la terre (geo) sur le vivant (bio).  Elle s’est étendue à l’ensemble des interactions entre l’environnement et l’être vivant (humains, animaux, plantes). Bien qu’invisibles, ces influences sont ressenties par le corps et peuvent jouer un rôle dans le bien-être des personnes habitant ou occupant un lieu.

 Elles peuvent être d’ordre :

  • Tellurique (sources, failles, cavités, réseaux telluriques (Hartmann, Curry etc…)
  • Électromagnétique (Antenne GSM, wifi, câbles, mauvaise prise de terre, masse métallique).
  • Architectural (forme des pièces, Feng Shui, décoration…)
  • Énergétique (énergie du lieu, informations liées au lieu ou au vécu des personnes, émotions cristallisées, mémoire des murs…)

A quoi sert la géobiologie ?

La géobiologie étudie les impacts de l’environnement sur la santé des vivants, c’est-à-dire non seulement des humains, mais aussi des animaux et des végétaux. Le but de cette pratique est de mettre en évidence les perturbations que les cours d’eau, les cavités vides, les zones de failles, les croisements pathogènes et autres phénomènes géologiques présents à proximité de l’habitation peuvent provoquer. Elle étudie également la position des antennes relais et des pylônes haute tension pour savoir si elles n’entrainent pas une pollution électrique et électromagnétique au sein de l’habitation. Les spécialistes en géobiologie se servent également beaucoup de l’histoire des lieux pour déterminer s’il n’y a pas de maladies, de violences ou de guerres qui y ont eu lieu. Si c’est le cas, les murs et les sols ont pu les mémoriser, ce qui peut être à l’origine des sensations de mal-être éprouvées par une personne quand elle se trouve sur les lieux.

Pour déterminer toutes ces perturbations, le géobiologue ne mise pas uniquement sur ses sens. Il utilise des outils professionnels qui lui permettent de détecter et de mesurer les différentes perturbations avec précisions. Pour mesurer le niveau de nuisance géotellurique, l’expert utilise, par exemple, des baguettes rade master, une antenne de Lécher et/ou un pendule.

La connaissance des énergies telluriques par l’homme ne date pas d’hier, les amateurs de détection géobiologique le savent bien. L’étude de l’implantation des mégalithes et de nombreux temples prouve que depuis des millénaires l’homme a su édifier certains monuments en tenant compte des énergies de la terre. Plus communément, on peut constater que dans le bâti ancien, de nombreux logis ou fermes ainsi que de très nombreuses églises et chapelles ont été construits selon les réseaux telluriques, le cheminement de l’eau souterraine et des failles. L’utilisation de la baguette de sourcier n’était donc pas uniquement destinée à trouver l’eau pour la puiser, mais également pour localiser ses rayonnements, ce que continuent à faire aujourd’hui les géobiologues.

Nous qualifions donc aujourd’hui de géobiologie, cette science énergétique connue des anciens bâtisseurs. Si la connaissance des rayonnements telluriques semble remonter à la nuit des temps, son appellation sous le vocable de géobiologie est quant à elle relativement récente.

Nous devons à Teilhard de Chardin (1881-1955) la première et officielle définition du mot géobiologie (dictionnaire de la langue française “Le Grand Robert”).

Une expertise géobiologique, pourquoi faire ?

L’exposition à long terme aux diverses nuisances présentes dans l’environnement peut entrainer des maladies chroniques, des allergies, des troubles du sommeil ou même une dépression.

Une expertise géobiologique permet de déterminer quels sont réellement les phénomènes qui nuisent au bien-être d’une habitation pour ensuite trouver des corrections adéquates. Grâce à ses facultés techniques et sensorielles, le géobiologue est en mesure de neutraliser les effets des phénomènes et ondes nocives. Une expertise géobiologique contribue ainsi à la résolution des problèmes physiologiques que les occupants d’une maison peuvent avoir.

Il est judicieux, avant d’entamer des travaux de construction et de rénovation, demander une expertise en géobiologie permet de connaitre l’emplacement idéal pour les pièces et les modifications à apporter à l’habitation pour que la qualité de vie et le tonus des personnes qui y vivent soient améliorés.

Les lieux ont une influence sur notre vie et notre santé !

Qui n’a jamais ressenti cette mauvaise ou bonne impression en entrant dans un lieu ?

Combien d’autres voient leurs petits ennuis de santé disparaître subitement dès qu’ils quittent leur maison quelques jours ?

Pourquoi certaines personnes se plaignent d’être toujours fatiguées ou malades depuis qu’elles ont déménagé ou changé de bureau ?

Certaines zones d’une pièce se révèlent perturbatrices pour l’organisme lorsque on y demeure trop longtemps. C’est pourquoi, précisément bien choisir l’emplacement de notre lit, de notre siège de bureau, de notre canapé, et de tout autre endroit où nous stationnons plusieurs heures par jour et par nuit, fait partie des facteurs essentiels à notre équilibre et notre bien-être.

Une exposition prolongée à ces ondes nocives provoque selon la sensibilité de chacun des troubles du comportement et /ou de graves problèmes de santé : stress, saute d’humeur, fatigue chronique, manque de concentration, maux de tête à répétition, troubles du sommeil, perte de mémoire, dépression nerveuse, baisse du système immunitaire, dérèglements endocriniens et parfois maladies dégénératives et cancers…

Les différentes sources d’ondes nocives

Tout comme au niveau du corps humain, les énergies circulent au niveau du globe terrestre, d’où l’appellation de « tellurisme » ou « courants telluriques ».

Notre « terre mère » est un corps vivant en analogie avec le corps humain. Si nous nous reportons aux lois de l’acupuncture, nous y retrouvons des zones préférentielles, des nœuds d’énergie amplifiée et les méridiens qui correspondent aux rayonnements telluriques. De ces nœuds émanent des influences.

Le réseau Hartmann : c’est un réseau géomagnétique qui se place comme un quadrillage tout autour de notre globe. Il est facile d’imaginer un vaste filet d’énergie posé sur toute la surface du sol, formant ainsi le réseau H, il est nommé également réseau global.

Ses caractéristiques

Il se présente comme une structure de rayonnements qui s’élèvent verticalement du sol, tels des murs invisibles, d’une épaisseur de vingt et un centimètres chacun. En direction nord/sud il y en a tous les deux mètres, et d’est en ouest, tous les deux mètres cinquante.

Au niveau de cette résille H, là où il y a un croisement de deux lignes (nœud Hartmann), cet endroit sera pathogène avec des risques sérieux sur la santé.

Si un croisement H à l’aplomb du veine d’eau ou d’une faille géologique, à cet endroit précis, il sera encore plus nocif.

Le réseau Curry : c’est un réseau que l’on appelle « diagonal », son orientation est nord/ouest, sud/est par rapport au réseau H. Ses dimensions sont de 4 à 8 m de côté selon l’endroit.

Lorsqu’ un croisement Curry se superpose à un H, cela est appelé « point étoile », il devient encore plus pathogène.

Le réseau Peyre : Il est nocif, il est comme le réseau H axé sur les points cardinaux. Ses dimensions sont environ 7 m x 7 m.

Les failles géologiques : Lorsque dans le sous-sol, il se produit une cassure au niveau des couches géologiques, accompagnée d’un déplacement latéral ou vertical des blocs, il s’agit d’une faille.

Elle a la propriété d’intensifier le rayonnement gamma. Il est impératif d’éviter cette localisation pour l’emplacement d’un fauteuil ou d’un lit. Si cette faille véhicule de l’eau, elle transporte souvent du radon.

Les veines d’eau souterraines : Elles induisent des courants électriques à la surface du sol, entrainant une modification du champ magnétique terrestre. Elles font augmenter le rayonnement gamma.

Lorsque deux veines d’eau se croient à des niveaux différents, ils vont créer un point « foudre ». Souvent la foudre frappe à la verticale de ces croisements aquifères.

Il existe d’autres réseaux telluriques (ligne d’or, Ley line) que l’on rencontre que dans certains endroits particuliers, principalement les lieux sacrés anciens comme les menhirs, dolmens, églises, cathédrales, chapelles sépultures etc…

Dans les constructions comme les habitations ou lieux de travail, d’autres phénomènes peuvent perturber la vie des occupants. La mémoire des murs, les entités de toutes sortes. Le sous –sol d’une construction peut avoir été le théâtre de conflit, de bataille de crimes même être une ancienne sépulture.

La pollution électrique, les objet ou meubles, des tableaux, des miroirs, des bijoux anciens etc.., peuvent réceptionner les énergies négatives.

Un géobiologue expérimenté peut supprimer ce genre de nocivité.
 

La géobiologie permet de neutraliser ces phénomènes.

Spécialisée dans les phénomènes invisibles, la géobiologie c’est la médecine de l’habitat des temps modernes, dont les pratiques nécessitent des qualités à la fois techniques et sensorielles pour agir sur le potentiel régénérateur qu’un lieu peut avoir sur ces occupants.

Une expertise géobiologique contribue à solutionner les problèmes physiologiques des occupants d’un lieu donné et d’en préserver leur qualité de vie, par le rééquilibrage, la neutralisation des effets des ondes et phénomènes invisibles, pour retrouver mieux être et vitalité chez soi et en soi durablement.

 

Michel

formation geobiologie

Nos formations en géobiologie

Intéressé par nos formation en géobiologie avec Michel et Sébastien ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Inscrivez-vous gratuitement pour être tenu au courant des nouveaux articles et des évènements publiés sur notre site.

RECEVEZ EN CADEAU UN COURS de 40 pages sur les bases du clair ressenti et de la géobiologie en vous inscrivant à notre newsletter.