La médecine de l’habitat

Qui d’entre nous, un jour ou l’autre n’a entendu parler de « maisons à divorces, de maisons à cancer, de maisons fatigantes », ou d’expressions d’anciens comme « dormir la tête du lit au nord », ou encore « le bébé pleure sans arrêt, il faudra changer son lit de place ».

Chacun, passe au moins les ¾ de son temps confiné à l’intérieur, soit de son habitation soit de son lieu de travail. Et notre santé dépend en grande partie de qualité du milieu dans lequel nous séjournons.

C’est la géobiologie qui permet d’étudier les risques et les conséquences de notre environnement. Elle permet d’analyser la nocivité des champs électriques, magnétiques, des ondes, des rayonnements ionisants et de toutes les autres pollutions qui perturbent notre habitat.

Le savoir est très ancien, les hommes depuis la préhistoire ont emmagasiné des connaissances. En étant nomades, le changement régulier d’endroits, à permit à quelques-uns d’entre eux de s’interroger sur l’influence des lieux. La nature dans laquelle ils évoluaient les a rendus sensible à leur environnement.

Nos corps subtils régissent notre habitat corporel. Nous baignons en permanence dans une multitude de micro-énergies provenant de divers objets de toutes natures et des différents milieux dans lesquels nous évoluons. L’immense majorité des humains en ignore l’existence.

Les ondes nocives naturelles

Les veines d’eau souterraines, les failles géologiques sèches, les cavernes naturelles, les courants telluriques, les gisements de minéraux.

Les anciennes activités humaines sont aussi des sources d’ondes négatives. Les galeries souterraines, les égouts en service, les anciens puits, les anciennes carrières, les cimetières désaffectés, des amas d’eau usée etc…

Les nocivités liées à l’activité humaines moderne

Elles sont nombreuses et variées, elles génèrent des ondes nocives en permanence, qu’elles soient électriques, électroniques ou quelques fois nucléaires.

Les lignes à haute tension, les installations électriques en général, les appareils électroménagers, les prises de terre défectueuses, les radios réveil électriques etc..

En règle générale, tous les appareils à circuits électroniques.

Les sources de nuisances insoupçonnées

Les meubles anciens (tous styles), antiquités, bijoux, tableaux, objets d’art, dessins, masques africains, statues, les miroirs, talismans gris-gris, amulettes, bibelots, les présences d’entités etc..

Il faut préciser en toute honnêteté que les « mêmes » genres d’objets peuvent être vecteurs d’éléments de santé parfaite ou de « veine » intarissable.

Les ondes nocives émises par de très nombreuses sources, permettent la création de zones pathogènes. Le degré de nocivité dépend de plusieurs facteurs : la durée de l’exposition, la largeur de la zone, l’âge des occupants.

Un grand nombre de maladies graves peuvent être engendrées par tous ces phénomènes.

Nous pouvons dire que huit maisons ou appartements sur dix émettent des taux de nocivité dangereux pour l’humain. Les cas où un géobiologue ne peut pas intervenir sont rares, généralement il arrive à recréer une harmonie énergétique durable, en procédant de diverses façons.

Les diagnostics de lieux par la géobiologie, sont actuellement chose courante, non seulement pour des habitations mais aussi pour des entreprises, écoles ou tout autres endroits ou des humains séjournent.

 

Michel

formation geobiologie

Nos formations en géobiologie

Intéressé par nos formation en géobiologie avec Michel et Sébastien ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Inscrivez-vous gratuitement pour être tenu au courant des nouveaux articles et des évènements publiés sur notre site.

RECEVEZ EN CADEAU UN COURS de 40 pages sur les bases du clair ressenti et de la géobiologie en vous inscrivant à notre newsletter.