La communication non violente (CNV)

Marshall B. Rosenberg (1934-2015) docteur en Psychologie clinique à l’université du Wisconsin fonde le Centre pour la Communication Non Violente (CNVC) en 1966 avec l’idée de faire connaître cet art du dialogue qui invite à une bienveillance mutuelle empathique et en soutenir la diffusion dans le monde.

C’est une méthode de communication afin de faciliter la relation entre les êtres humains fondée sur des qualités telles que l’empathie, la compassion et le respect.

 

Ce processus permet à chacun d’entrer en contact avec ses besoins profonds pour mieux communiquer avec soi-même, car c’est en étant mieux conscient de ce qu’une situation provoque sur soi qu’on est mieux en mesure de la communiquer aux autres. 

Cela permet entre autre de transformer les conflits potentiels en dialogues paisibles, de désamorcer les disputes et d’établir une communication avec le langage du cœur.

En quoi consiste cette pratique?

Quand on pratique la CNV c’est sur soi, pour apprendre à mieux se connaître et gérer ses émotions.

 
Par exemple :
Imaginez que quelqu’un critique votre tenue vestimentaire.
Vous ne répondez pas mais cela vous touche.
 
Prenez alors le temps après de mettre en pratique les quatre étapes de la CNV : 

L’observation : je décris la situation sans juger, uniquement les faits.

L’expression des sentiments : j’exprime ce que je ressens en présence de ces faits.

La description des besoins : j’identifie et j’exprime mes besoins à l’origine de ces sentiments.

La demande : je fais une demande respectant les critères suivants : réalisable, concrète, précise et formulée positivement. Si cela est possible, que l’action soit faisable dans l’instant présent.

Donc, si l’on revient sur notre exemple cela donne :
 
  • Je pars de l’observation :
Quelqu’un a critiqué ma tenue vestimentaire 
 
  • Ensuite j’exprime les sentiments ressentis :
Ça m’a fait de la peine, je me sens mal, j’ai l’estomac noué…
 
  • Après j’identifie les besoins à l’origine de ces sentiments :
Mes besoins d’amour, de reconnaissance ne sont pas nourris
 
  • Enfin je fais une demande, :

Je mets en place une action auprès de la personne qui a critiqué ma tenue vestimentaire en lui expliquant calmement ce que cela a déclenché en moi et lui demander de s’abstenir de ces réflexions.

 
Face une situation, voici ce que vous pourriez dire : « Quand je vois/j’entends ([décrire la situation sans juger), je ressens (citer l’émotion ressentie) car j’ai besoin (décrire le besoin) alors je demande (citer l’action qui viendra satisfaire le besoin). »

De nombreuses formations sont proposées afin d’apprendre les différents outils. La formation de base comporte trois modules : Introduction à la CNV, L’ouverture au dialogue, La pratique du dialogue.

Edith.

Inscrivez-vous gratuitement pour être tenu au courant des nouveaux articles et des évènements publiés sur notre site.

RECEVEZ EN CADEAU UN COURS de 40 pages sur les bases du clair ressenti et de la géobiologie en vous inscrivant à notre newsletter.