Les bases de la radiesthésie

La radiesthésie est la faculté de capter les énergies, les ondes, les radiations à l’aide d’un instrument et d’être capable de les interpréter. Par exemple, pour trouver des sources d’eau ou pour diagnostiquer des patients.

Les outils utilisés en radiesthésie sont généralement le pendule, la baguette de sourcier ou l’antenne de Lécher.

Je vais m’attarder ici sur l’utilisation du pendule.

Étape 1 : la convention

Au départ, pour utiliser un pendule, il faut établir une convention avec lui. Par exemple, une rotation horaire pour le oui, antihoraire pour le non ou encore tout autre mouvement de balancier.

Pour cela, deux façons de procéder : prendre son pendule en main et lui demander de faire un oui, puis un non, et enfin un « peut-être ou mauvaise question ». On attend que le pendule bouge et on retient le mouvement. De manière pragmatique on peut dire qu’il s’agit de programmer notre subconscient à faire bouger le pendule en fonction de ce que l’on ressent inconsciemment.

j’ai personnellement utilisé une autre façon de faire. J’imprime le mouvement au pendule et je dis à haute voix : ceci est un « oui », puis un autre et je dis ceci est un « non », …
C’est donc moi qui définis la convention et la transmet à mon subconscient.

 

Étape 2 : l’entrainement

Si aucun mouvement ne se fait quand vous utilisez votre pendule, il convient de s’entrainer un peu.

L’exercice de base consiste à dessiner une ligne sur une feuille de papier, de placer le pendule au-dessus et de lui demander de se balancer en suivant la ligne.

Dans un deuxième temps vous pouvez faire pivoter la feuille et essayer dans plusieurs directions.

La demande doit se faire avec la voix, mais surtout par la pensée.

Évidement vous ne bougez pas consciemment la main pendant l’exercice. Ou alors uniquement pour donner un peu d’élan au pendule.

Une fois les lignes maitrisées vous pouvez vous essayer aux spirales. Vous placez le pendule au centre et vous essayez de le faire tourner dans le même sens que la spirale.

 

Un dernier exercice : la croix.

Faites suivre une ligne à votre pendule et par votre volonté faite le s’arrêter puis reprendre en suivant l’autre ligne.

Le tout sans bouger la main évidemment.

 

Conclusion

De cet exercice on peut facilement déduire une chose : on peut influencer le mouvement du pendule avec notre pensée. Toute la difficulté réside dans le fait de ne penser à rien quand on attend une réponse. Pour s’entrainer à cela je vous suggère de lire l’article : Pourquoi apprendre à méditer.

 

Petites précisions :

  • on n’utilise pas un pendule quand on a consommé de l’alcool,
  • on peut tenir une pierre dans l’autre main pour améliorer la connexion : cristal de roche, améthyste par exemple,
  • pour les débutants, les pendules en pierre sont conseillés, notamment ceux en améthyste qui sont peu cher, qui réagissent facilement et qui aident à la connexion.

Sébastien

Inscrivez-vous gratuitement pour être tenu au courant des nouveaux articles et des évènements publiés sur notre site.

RECEVEZ EN CADEAU UN COURS de 40 pages sur les bases du clair ressenti et de la géobiologie en vous inscrivant à notre newsletter.