Techniques de soins : l’évacuation des énergies usagées

Le corps utilise des énergies pour fonctionner, pour son entretien et sa régénération. Une fois utilisées elles deviennent inutiles et il faut les évacuer. Il existe donc un système de recyclage qui est composé de :

  • la prise de terre,
  • des canaux collecteurs secondaires (CCS),
  • des canaux collecteurs principaux (CCP).

En médecine traditionnelle chinoise, cela correspond au fonctionnement des émonctoires et du méridien de la vessie, dont l’un des rôles est justement l’évacuation des énergies et des émotions.

La prise de terre

La prise de terre permet l’ancrage, l’évacuation des énergies usagées et la captation des énergies telluriques.

On comprend aisément qu’une bonne prise de terre est nécessaire pour l’équilibre général des individus. Elle permet aussi d’être dans le « ici et maintenant ».

Elle s’effectue normalement par :

  • le chakra racine,
  • la plante des pieds (et la paume des mains dans une moindre mesure),
  • les orteils.

Les canaux collecteurs secondaires (CCS)

Chaque canal collecteur secondaire draine une région du corps : un ou plusieurs organes, quelques muscles, un ou plusieurs os, articulations et territoires cutanés.

Ils rejoignent ensuite un des deux canaux collecteurs principaux.

Les canaux collecteurs principaux (CCP)

Ils sont au nombre de 2 : un à droite et un à gauche de la colonne vertébrale et parcourent chacun une jambe.

Ils partent du bas du crâne (os occipital) jusqu’aux pieds.

Au niveau des pieds ils se divisent en deux branches :

  • la principale va jusqu’à la plante des pieds. Elle évacuera les énergies usagées par un orifice situé dans la partie creuse de la voute plantaire,
  • la seconde se dirige vers les orteils.

Les conséquences des problèmes d'évacuation

Les problèmes d’évacuation peuvent être liés à une mauvaise prise de terre ou à des bouchons situés à la jonction entre les canaux secondaires et primaires.

Cela peut entrainer :

  • un engorgement du CCP par accumulation d’énergies usagées,
  • une douleur au niveau du lieu du blocage (c’est souvent le cas dans les douleurs de la colonne vertébrale),
  • un engorgement du CSS qui peut entrainer des dysfonctionnements au niveau des organes drainés habituellement par ce CSS,
  • un engorgement des CSS situés en amont du blocage et par conséquent des troubles au niveau des organes drainés par ces autres CSS,
  • enfin, un état de fatigue général de tout l’organisme.

Il est donc important de vérifier la bonne évacuation des énergies de ses patients. La simple évacuation d’un trop plein améliore souvent l’état de santé de celui-ci.

De plus, la levée des blocages constitue aussi une bonne prévention, car les blocages finissent souvent par entrainer une maladie.

les techniques de soin

La relance de la prise de terre

La technique de relance de la prise de terre consiste à:

  • en effectuer une demande à vos guides ou à l’univers (en fonction de vos croyances) : « je demande la relance de la prise de terre de nom_du_patient »,
  • avec une main pousser les énergies usagées qui sont à l’intérieur de la jambe dans le canal collecteur (explications plus bas) en partant des genoux vers la pointe des pieds (à effectuer sur les deux jambes),
  • renouveler trois fois le mouvement en restant concentré sur sa demande,

Ensuite, il faut mesurer la hauteur de sortie des énergies usagées dans le prolongement du pied en approchant la main du pied (en partant de loin, environ 1m). Lorsque le thérapeute ressent une sensation dans sa main.

Il convient d’effectuer cette mesure sur chaque pied. Si la distance est inférieure à 30 cm cela signifie que la pise de terre n’est pas bonne et il convient de ré exécuter la relance.

L’écouvillon

Cette technique a pour but de faire sauter les blocages présents dans le canal collecteur principal. Elle est complémentaire à celle de la relance de la prise de terre.

L’idée est de demander et visualiser une sorte de hérisson de ramonage énergétique et de l’introduire dans la sortie du CCP, à savoir dans l’endroit le plus creux de la plante des pieds.

Il faut ensuite visualiser qu’il remonte le long de la jambe et le long de la colonne vertébrale jusqu’au bas du crâne.

Il faut effectuer trois fois cette manœuvre puis transmuter l’écouvillon.

Le vortex

La technique du vortex peut remplacer celle de l’écouvillon. Elle est complémentaire à celle de la relance de la prise de terre.

L’idée est de demander et de visualiser un vortex qui sera placé à la sortie du CCP, à savoir dans l’endroit le plus creux de la plante des pieds.

Attention, dès que les énergies usagées commencent à sortir il faut commencer à les transmuter (à l’aide de la flamme violette ou de la transmutation divine par exemple).

Le processus lancé, le thérapeute peux passer à autre chose, il n’est pas obligé d’attendre que cela finisse.

Quelques précisions :

Il convient évidemment de pratiquer ces techniques des deux côtés (sur les deux pieds / jambes).

Il faut aussi de vérifier s’il n’y a pas encore un blocage après chaque passage.

N’oubliez pas, enfin, qu’il faut se débarrasser des énergies usagées qui ont été enlevées, il existe de multiples façons de le faire enseignées dans toutes les écoles de soins énergétiques.

Il est particulièrement utile de pratiquer ce genre de soins avant une séance d’E.F.T., en effet l’E.F.T. active la circulation des énergies dans le corps afin d’évacuer l’émotion sur laquelle on travaille.

Sébastien

 

Source : « 185 fiches de soins énergétiques » du docteur Luc BODIN.

Inscrivez-vous gratuitement pour être tenu au courant des nouveaux articles et des évènements publiés sur notre site.

RECEVEZ EN CADEAU UN COURS de 40 pages sur les bases du clair ressenti et de la géobiologie en vous inscrivant à notre newsletter.