Les cieux de la préhistoire

Un gnomon est un instrument astronomique qui visualise par son ombre les déplacements du Soleil sur la voûte céleste. Sa forme la plus simple est un bâton planté verticalement dans le sol. Il est donc aussi un calendrier. Il fut utilisé comme indicateur de saisons. Sous les deux formes, chronomètre et calendrier, le gnomon devint dès le néolithique un instrument indispensable aux cultivateurs et aux bergers. L’homme intelligent, penseur, dessinateur construira d’imposants monuments pour matérialiser la course du soleil. Les cromlechs et les menhirs en sont les témoins.

Commentaires fermés sur Les cieux de la préhistoire

Cromlechs et agriculture néolithique : un lien éternel avec la nature

Les cercles de pierres suscitent depuis longtemps notre fascination, éveillant de nombreuses interrogations sans pour autant fournir de réponses claires jusqu'à aujourd'hui. Bien que l'imagination ait pris le relais, la vérité demeure énigmatique. Le dessein précis des cromlechs reste incertain, étant donné qu'ils furent érigés par des cultures préhistoriques qui n'ont laissé « peut-être », aucun témoignage écrit quant à leur signification ou fonction. Néanmoins, les archéologues ont avancé plusieurs hypothèses afin d'explorer leur possible utilisation.

Commentaires fermés sur Cromlechs et agriculture néolithique : un lien éternel avec la nature

Rythmes de la Vie : Les Enseignements des Fêtes Celtiques

Dans les traditions celtes, les fêtes marquent bien plus que le passage des saisons ; elles sont le reflet d'un dialogue profond entre l'âme humaine et les rythmes sacrés de la nature. Ces célébrations, ancrées dans un passé ancestral, nous invitent à nous aligner avec les cycles de la Terre, offrant des clés pour comprendre non seulement le monde qui nous entoure, mais aussi les voyages intérieurs que nous entreprenons dans nos vies.

Commentaires fermés sur Rythmes de la Vie : Les Enseignements des Fêtes Celtiques

Les églises de Rennes le Château

Différentes évolutions architecturales et les changements de dédicace témoignent de l'importance religieuse et historique du site de Rennes-le-Château au fil des siècles. Les guerres de religion en France entre 1562 et 1598 ont effectivement causé de nombreuses destructions d'édifices religieux, et l'église Sainte-Marie-Madeleine de Rennes-le-Château n'a pas été épargnée. Elle a été entièrement reconstruite à la suite des ravages de cette période troublée.

Commentaires fermés sur Les églises de Rennes le Château